Objectifs

Objectifs de l'établissement :

   L'objectif du Foyer l'Orival consiste, dans un climat structurant et convivial, à accompagner chaque personne résidant dans l'établissement, en prenant en compte son potentiel, sa problématique et sa pathologie pour lui assurer un bien être ou un mieux-être et une plus grande autonomie personnelle et une meilleure intégration sociale au sein du Foyer comme à l'extérieur.

Par ailleurs, l'objectif consiste aussi à parfaire les moyens mis à notre disposition et à les réactualiser périodiquement afin d'offrir aux résidents un accompagnement de qualité.

 

démarche qualitéMise en place de la Démarche Qualité et de la Démarche Evaluation

   La loi du 02 janvier 2002 – Rénovant l’Action Sociale et Médico-Sociale et ses décrets d’application, imposent aux établissements certains changements et nouvelles exigences, notamment : l’évaluation des prestations qu’ils délivrent.

   L’engagement du Foyer de Vie l’ORIVAL dans la Démarche Qualité à permis d’effectuer l’Evaluation Interne du service rendu aux personnes accueillies, en prenant en compte leur parole par le biais du Conseil de Vie Sociale, de questionnaires de satisfaction et en respectant les recommandations de bonnes pratiques professionnelles de l’ANESM (Agence Nationale de l’Evaluation et de la qualité des Etablissements et services Sociaux et Médico-sociaux).

 

Conditions d'accueil

Entrée l'Orival Les conditions d'accueil et d'hébergement :

   Notre souci majeur est d'optimiser les conditions d'accueil, d'hébergement, le cadre de vie de l'établissement afin de répondre au mieux aux besoins de cette population adulte, d'assurer un accompagnement de qualité. Cela permet de favoriser l'autonomisation psychique et sociale de l'ensemble des résidents, dans le respect de la personnalité et des potentialités de chacun d'entre eux.

   Dans nos objectifs de travail, nos pratiques, nous considérons que chaque résident est acteur de sa propre histoire. L'élaboration de son projet personnalisé passe par la reconnaissance de sa trajectoire antérieure qui, de plus, est souvent riche en éléments mobilisables pour l'aider à poursuivre son évolution.

   Nous cherchons à développer un climat propice à l'écoute, à la confiance mutuelle afin que chacun soit reconnu comme un sujet et un citoyen à part entière. Nous nous devons de respecter et faire respecter sa dignité, son intégrité et son intimité, en référence à la Charte des Droits et Libertés de la personne accueillie.

   L'ensemble du personnel de cet établissement, quel que soit sa fonction et son rôle, se doit de s'investir professionnellement pour offrir une prestation de service de qualité auprès des bénéficiaires que sont les résidents accueillis.

   L’évaluation interne a pour objectif d'améliorer le cadre et les conditions de vie des résidents, l'accompagnement et le service rendu.

   Nous sommes vigilants à ce que l'établissement se situe au cœur d'un réseau relationnel élargi, comprenant des partenaires différents : l'Association Beau Soleil Tarn, les familles et les représentants légaux des résidents, la DSD du Tarn et des autres départements d'origine des personnes accueillies, la municipalité de Sorèze, les entreprises locales, les autres institutions du secteur. Il est nécessaire de gérer au mieux ces multiples interactions au centre desquelles se situe l'établissement et, de ce fait, chacun des résidents(es).

 

En résumé, le résident accueilli au Foyer de Vie l'Orival bénéficie :

  • d'un cadre de vie sécurisé et de prestations de services adaptées,
  • d'un projet personnalisé dont il est acteur,
  • du maintien de ses relations familiales sous diverses formes,
  • de possibilités de relations avec l'environnement,
  • de la garantie du droit à la citoyenneté,
  • de la prise en compte de sa propre histoire : famille, institutions, amis...
  • d’une protection physique, psychologique, médicale et administrative,
  • du respect de sa vie affective et sexuelle,
  • du droit d’expression,
  • de la confidentialité des informations concernant son histoire, sa santé et sa situation administrative,
  • du droit au soin par les praticiens de son choix.

 

Le concept de Bientraitance

   La notion de « Bientraitance » est une notion récente (le début des années 2000), devenue une préoccupation majeure des acteurs sociaux et médico-sociaux. S’il est facile d’opposer le concept de bientraitance à celui de maltraitance, la bientraitance n’est pas pour autant la « non-maltraitance ».

   La bientraitance consiste, selon la recommandation de l’ANESM, en une démarche volontariste, « qui vise à promouvoir le bien-être de l’usager en gardant présent à l’esprit le risque de maltraitance ». Elle situe les intentions et les actes des professionnels dans un souci d’amélioration continue des pratiques tout en conservant l’idée de vigilance. La bientraitance est à la fois une démarche positive et une mémoire du risque.

Bientraitance    

  La bientraitance trouve ses fondements dans les notions de respect de la personne accueillie en institution, de sa dignité et de sa singularité. Cette culture est fondée sur le principe de l’égale dignité de tous les êtres humains. Elle repose également sur la conviction que toutes les personnes accueillies sont des personnes dont la capacité de développement et la dignité doivent recevoir les moyens de s’épanouir pleinement.

 

   Le positionnement professionnel de bientraitance est une manière d’être, d’agir et de dire, soucieuse de l’autre, réactive à ses besoins et à ses demandes, respectueuse de ses choix. C’est une démarche faite en réponse à des droits. Mais ce positionnement n’est pas fait que d’acceptation. Il comporte tout aussi bien le nécessaire souci de maintenir un cadre institutionnel stable, avec des règles claires et sécurisantes, ainsi qu’un refus sans concession de toute forme de violence et d’abus sur le plus faible.

   La démarche de bientraitance exige à la fois une réflexion collective sur les pratiques professionnelles afin d’avoir une prise de recul nécessaire au bon positionnement et une mise en acte rigoureuse des mesures pour améliorer les pratiques. C’est une culture de questionnement permanent.

   La recherche de bientraitance est une démarche dynamique et continue afin d’apporter la meilleure réponse possible à un besoin identifié, à un moment donné.

   Afin que la culture de bientraitance soit mise en œuvre dans notre institution, il est nécessaire de mettre en place des actions permettant de concrétiser le fait que le résidant soit acteur de son parcours de vie en :

  • informant le résidant de ses droits et devoirs,
  • travaillant dans le respect des droits et des choix de la personne accueillie,
  • personnalisant l’accueil et en privilégiant l’intégration du résidant dans son lieu de vie,
  • étant à l’écoute de sa parole et en respectant sa légitimité,
  • développant les possibilités de relations entre résidents,
  • étant attentif au refus, à la non adhésion du résident pour faire évoluer la situation de manière adaptée,
  • évaluant le risque afin de promouvoir l’autonomie du résident tout en garantissant sa sécurité,
  • prenant en compte son rythme de vie et l’ensemble de ses besoins,
  • fixant des objectifs précis dans le cadre du projet personnalisé, des modalités de mise en place et de suivi réalistes, respectueuses des capacités et des rythmes du résident et en effectuant les ajustements nécessaires dans l’accompagnement,
  • créant un environnement institutionnel propice à l’épanouissement de chaque personne accueillie.

 

Bientraitance foyer l'orival

 

Environnement

L'environnement social

  De nombreux résidents ont une vie sociale extérieure au Foyer. Ils utilisent les commerces du village, seuls ou en petit groupe, en fonction de leur problématique et de leur possibilité à se repérer dans l'espace, de leur capacité à se déplacer sans se mettre en danger et à entrer en relation. Certains, à l'autonomie personnelle insuffisante, effectuent cette démarche, accompagnés d'un(e) éducateur(-trice).

  Ainsi cette confrontation à la réalité sociale leur permet d’avoir une perception "grandeur nature" sans l'écran protecteur des règles adaptées ou aménagées du Foyer, même si ces dernières se veulent le plus proche possible de la réalité sociale.

  L'insertion des résidents dans l'environnement social, quand elle est effectuée dans de bonnes conditions, est source d'enrichissement, de prise de confiance en soi, d'affirmation de la personnalité, d'apprentissage de la relation, de connaissance de la réalité.

 

environnement foyer de vie orival
L'environnement familial

  Si certaines familles accueillent les résidents en week-end, sur des rythmes de sorties variables, en fonction des possibilités d'accueil des parents (en moyenne un week-end sur deux ou sur trois), d'autres familles ne disposent pas des conditions matérielles suffisantes pour accueillir leur fils/fille.

  Nous effectuons alors, pour certains résidents, des accompagnements individualisés leur permettant de rendre de courtes visites à leurs parents.

  Cet environnement familial est important pour les résidents qui ont des liens avec leurs parents, car à travers le cadre familial, ils conservent des liens avec leur passé, leur histoire personnelle. Et, si le cadre affectif est riche, stimulant, il ne peut qu'aider les résidents dans leur évolution personnelle. De même, il sera maintenu des liens (téléphone, courrier, visite), si les résidents le souhaitent avec les personnes en lien avec leur histoire.

 

La Protection juridique

Justice orival  Les personnes accueillies au Foyer de Vie L'Orival bénéficient d'une Responsabilité Civile du fait de leur placement en établissement spécialisé.

  Lorsqu'une mesure de protection se révèle nécessaire, tout est mis en œuvre pour qu'elle soit prononcée par l'autorité compétente. Ces mesures doivent être comprises et respectées par tous. Nous veillons à leur stricte application, dans le plus grand respect d'autonomie des droits individuels de la personne concernée, en particulier pour les actes à caractère personnel qui requièrent le consentement du majeur. Quel que soit son statut juridique (tutelle, curatelle, sauvegarde de justice), la personne en situation de handicap doit être informée de sa situation personnelle et financière.

 

Orientation

  Nous affirmons comme un principe intangible le droit de la personne en situation de handicap à un environnement épanouissant, générateur de projets, tout au long de sa vie et quel que soit son âge. Si les réponses apportées par notre établissement ne sont plus suffisamment adaptées aux besoins des personnes, nous rechercherons un établissement plus approprié à leur évolution.